Florence, stade A.Franchi, 30.11.2021, Fiorentina-Sampdoria, photo Lisa Guglielmi. Copyright Labaroviola.com

Stupéfaction, indignation et demande immédiate d’excuses. Qu’il n’y en aura pas. Fiorentina-Inter ne semble pas encore terminé. Dans la nuit, le club violet a décidé de répondre aux accusations d’agression des Nerazzurri par un communiqué paru sur son site internet, afin de « rétablir la vérité » et en attendant « les excuses officielles de l’Inter et de son président Steven Zhang ». « . Mais les Nerazzurri n’ont pas l’intention de changer de version, encore moins de s’excuser.

Mais rappelons les faits. Le match des Francs, avec l’audacieux 3-4 à la 95′ et plein d’évaluations d’arbitres contestées, a fait la queue même en fin de match. En effet, l’Inter a fait savoir que ses managers avaient été agressés verbalement dans les tribunes du Franchi en fin de match par la direction violette et que cela ne s’arrêterait même pas là. Selon la version Nerazzurri, en effet, certains managers de Viola se seraient jetés avec force contre la porte des vestiaires de l’Inter, en la frappant de leurs poings.

Après avoir entendu les accusations, le club violet a immédiatement diffusé sa version. Il ne se serait rien passé, le président Commisso se serait seulement rendu directement au vestiaire violet pour remonter le moral de l’équipe en complimentant le grand match joué. Et aussi le dg Joe Barone aurait fait de même : pour se rendre dans la partie basse du stade, où se trouvent les vestiaires dont celui de la Fiorentina, il a simplement ouvert une porte de passage qui mène de l’Autorité Tribune au ventre de la stade qui a été fermé.

News:  "Zurkowski ne joue pas est un problème pour nous"

Puis il a pris une position encore plus claire, avec ce communiqué : « L’ACF Fiorentina dément catégoriquement toutes les rumeurs qu’ils attribuent au président Commisso ou à d’autres managers violant des comportements violents en fin de match. À la fin du match, le président s’est simplement rendu dans le vestiaire de la Fiorentina pour féliciter l’entraîneur et les garçons pour leur excellente performance. Commisso attend des excuses officielles de l’Inter et de son président Steven Zhang et de ceux qui ont diffusé ces fausses nouvelles, rétablissant la vérité dès que possible ».

Mais si la Fiorentina attend des excuses, l’Inter regarde déjà devant et considère l’affaire close hier soir. Il reste un sentiment d’amertume pour les fautes reçues et l’ambiance enflammée de l’après-match, mais le club et l’équipe sont déjà projetés vers la Ligue des champions : mercredi contre Plzen sera joué le premier but de la saison. Mieux vaut ne pas être distrait par autre chose. Il le ramène Gazzetta.it

VALERI S’EST ARRÊTÉ UN JOUR SEULEMENT

La Gazzetta: « Valeri sera arrêté par Rocchi pour un tour après les erreurs de Fiorentina-Inter »

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page