Les procureurs français ont ouvert une enquête pour « dommages volontaires ayant entraîné la mort » après qu’un incendie survenu avant l’aube ait tué 10 personnes dans un immeuble de sept étages délabré dans les environs de Lyon.

Le parquet de Lyon a déclaré que six adultes et quatre enfants sont décédés dans l’incendie survenu vendredi à Vaulx-en-Velin et que 24 personnes ont été blessées, dont quatre sont toujours dans un état grave à l’hôpital. Les premières informations faisaient état de cinq adultes et cinq enfants tués.

Le procureur de la République, Nicolas Jacquet, a déclaré que toutes les victimes avaient été identifiées et que l’enquête médico-légale tendait à confirmer les témoignages selon lesquels le feu avait pris dans un appartement du rez-de-chaussée avant de se propager rapidement aux étages supérieurs de l’immeuble.

La police n’a trouvé jusqu’à présent aucune trace de liquides inflammables ou d’autres éléments indiquant que l’incendie pourrait être d’origine criminelle, a déclaré M. Jacquet, mais il a ajouté qu’il n’était « pas encore possible de déterminer si l’incendie était accidentel ou s’il avait été déclenché délibérément ».

Les résidents ont déclaré qu’un certain nombre de plaintes avaient été déposées au sujet de squatters occupant un appartement dans le bloc privé, et le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a reconnu que le bâtiment était un repaire connu pour les trafiquants de drogue.

Un véhicule de pompiers garé à l'extérieur de l'immeuble de sept étages à Vaulx-en-Velin où 10 personnes ont trouvé la mort.
Un véhicule de pompiers stationné devant l’immeuble de sept étages à Vaulx-en-Velin où 10 personnes sont décédées vendredi. Photographie : Olivier Chassignole/AFP/Getty Images

Le bâtiment a été évacué vendredi et 38 familles – soit une centaine de résidents – ont depuis été relogées dans des logements d’urgence en attendant une solution plus définitive, a indiqué Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin.

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi devant la mairie, dont les drapeaux étaient en berne, pour une veillée silencieuse en mémoire des victimes. M. Geoffroy a salué un « immense élan de solidarité communautaire » qui a « apaisé la douleur des survivants ».

Vaulx-en-Velin, une ancienne zone industrielle située à environ 5 km au nord du riche centre de Lyon, compte 43 000 habitants, dont un grand nombre de familles immigrées. Un tiers des habitants de la ville vit sous le seuil de pauvreté.

Parsemé de blocs de logements sociaux, il a été le théâtre d’émeutes en 1990, déclenchées par la mort d’un jeune renversé par une voiture de police. Au début des années 2000, les autorités municipales ont lancé un programme de 100 millions d’euros pour transformer la zone en un « écoquartier ».

La France a subi plusieurs incendies meurtriers au cours des dernières décennies. En février 2019, 10 personnes ont été tuées et 96 blessées dans un incendie à Paris. En 2005, toujours dans la capitale, 24 personnes ont été tuées dans l’incendie d’un foyer résidentiel utilisé par des familles d’origine africaine.

Votez pour ce post
News:  La NASA va dévier un astéroïde pour protéger la Terre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page