Finir 4-0 le match de la Dacia Arena entre Udinese Et Rome. Première défaite de la saison pour les Giallorossi de Mourinho, qui perdent ainsi la chance de tenter d’atteindre seuls la tête du classement.

L’Udogie habituel. Seul Dybala dans les premiers 45′ de Roma
Dans une Dacia Arena pleine et chaude, les premières balles semblent laisser présager une autre nuit en tant que protagoniste de Dybala, déjà dans un serpentin solitaire et à un souffle du but après 26 secondes. Ce n’est pas le cas, et l’Udinese le précise après 5 minutes, avec la collaboration involontaire de Karsdorp en tant qu’assistant de l’habituel Udogie qui porte les vêtements du kamikaze, têtu à se jeter dans une glissade sur le ballon et anticipant Rui Patricio à faire 1 -0. Tout au long de la première partie du match, la réponse offensive de la Roma est faible, discontinue et largement confiée à l’inspiration de Dybala, sans surprise le seul à engager Silvestri. L’équipe de Sottil, en revanche, est réactive, fraîche de la jambe et agressive au bon moment en pressing, parvenant à occulter les parcelles jaunes et rouges et à se proposer avec constance en avant grâce aux idées des différents Deulofeu, Success et Pereyra. (ce dernier dans une tentative acrobatique) avec la contribution de Samardzic au tissage. La première mi-temps se termine avec les Frioulans menant 1-0.

Mourinho change immédiatement mais ce n’est que l’Udinese. Trois fois de plus
Mourinho n’attend pas et change aussitôt, insérant Belotti aux côtés d’Abraham et Celik à la place d’un Karsdorp abasourdi par l’erreur. Cependant, le script ne change pas, et c’est à nouveau Udinese de produire les meilleurs efforts, trouvant la voie ouverte par une autre erreur individuelle. Cette fois c’est commis par Rui Patricio, surpris par le gaucher de Samardzic à la 56e minute, un tir qui vaut 2-0 pour l’équipe de Sottil. Temps de cinq minutes et il y aurait une occasion de revenir dans le match, mais le bois arrête la course de la tête de Mancini. A partir de là, le jeu change et prend le chemin de l’équipe de Sottil sans si ni mais. A un quart d’heure du quatre-vingt-dixième vient le troisième but de Pereyra, grâce à un gaucher moqueur, imité dix minutes plus tard par Lovric à la fin d’un redémarrage qui met en lumière la nudité de Giallorossi le soir à Udine et qui certifie la mauvaise performance de Rui Patricio, une fois encore une fois incertain. La Roma chute au sommet et, le soir où elle a pu accéder seule à la primauté en attendant l’Atalanta, elle vit l’amertume de sa première défaite de la saison. Il est arrivé avec des proportions alarmantes. Il le ramène TMW

News:  "L'effondrement émotionnel de Sarri, il veut démissionner de son poste d'entraîneur de la Lazio". Lotito intervient

HONTE DES FANS DE L’UDINESE

Chœur honteux des supporters de la Juventus : « Les Viola sont juives, stérilisons leurs femmes ». Vidéo

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page