Qui a gaspillé le plus d’argent sur le marché au cours de la dernière décennie ? La dernière étude du CIES, l’observatoire suisse du football, vise à répondre à cette question en analysant toutes les transactions, en comparant les prix de transfert avec les valorisations au moment de l’échange selon le modèle statistique du même observatoire. Hors celles conclues par l’activation de clauses résolutoires ou similaires. Là Juventus il est deuxième en Europe en termes de « déchets » (derrière seulement le Manchester United) 1,031 milliard dépensé, contre 797 millions en valeur et 234 millions en déchets. Derrière la Juventus, il y a Rome avec 708 millions d’investissement, 641 de valorisation et 67 de « déchets ». Fermer le podium dans ce cas est le Naples: 682 millions dépensés sur des joueurs théoriquement estimés à 620 millions, le reste c’est 62 millions. Les deux Milanais gaspillent aussi, mais la différence pour leInter est de 34 millions, tandis que pour Milan seulement 2 millions. Parmi les virtuoses, cependant, se distingue Fiorentina: 304 millions dépensés sur les joueurs estimés à 343 millions, dont 39 de plus-values.

DE SERBIE, JOVIC TOUJOURS EXTÉRIEUR : IL N’A PAS PARTICIPÉ À LA SESSION NATIONALE. CONDITIONS À ÉVALUER

De Serbie, Jovic toujours absent : il n’a pas pris part à la séance de l’équipe nationale. Conditions à évaluer

Votez pour ce post
News:  Problèmes pour Amrabat, du Maroc : « Ça devrait être une blessure légère. Il ne sera pas appelé pour le Chili"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page