L’expert du marché des transferts Alfredo Pedullà parlé aux micros de Passion florentine sur Tic parler de sujets brûlants à la maison Fiorentina d’un point de vue du marché. Voici ses mots :

BARAK « En attendant, les mots de Cioffi quand il parle de la phase grise que traverse le joueur signifient que nous sommes dans une phase de marché. Laisser Barak sur le banc après avoir perdu Caprari, Simeone, est certainement un signe du marché des transferts lors de la première du championnat. Nous attendons le retour de la Conference League. Pouvez-vous arriver avant le retour ? Il faut attendre, il n’est pas possible de donner une date. La logique veut que si nous en parlons après mon retour en Hollande, alors si sa position devient insoutenable et qu’ils décident de le vendre immédiatement, il peut aussi rester là-bas. Je n’exclus rien. Mais connaissant l’italien, même s’il l’avait de disponible pour jeudi, je ne sais pas s’il le lancerait tout de suite. C’est un entraîneur qui a besoin de certitude avant de mettre un joueur, il suffit de regarder Dodò. Un éventuel renversement sur le banc changerait-il l’idée de Barak ? Je ne crois pas. La volonté du joueur compte. Il a choisi, cela ne dépend pas du système tactique ni de l’entraîneur. La Fiorentina pèse le pour et le contre entre Barak et Bajrami. Ce sont des évaluations que font les dirigeants de Viola et d’Italie. Formule? Nous pouvons donner un exemple : Simeone. Initialement pour Vérone il était obligatoire de vendre pur et simple, puis c’est devenu un emprunt onéreux avec droit de rachat qui peut devenir une obligation. À mon avis, cette formule pourrait être proposée à nouveau, je pense que la Fiorentina peut travailler là-dessus. Il y a la volonté de Barak, et je crois qu’elle sera accomplie. Tout pourrait changer si la Fiorentina décidait de changer d’objectif, mais pour le moment je ne suis au courant d’aucun changement. Ensuite, il ne faut pas abandonner Bajrami ».

News:  à sa place Milik. La composition officielle de la Juventus

LA DÉFENSE « Quelque chose peut bouger, ça peut être un cadeau après la Conférence. Mais hier Nastasic a joué le starter. Qui s’y serait attendu ? Nastasic a besoin de jouer souvent pour trouver la continuité »

UNERBI « Il veut aller à l’Inter. Si les Nerazzurri sont retirés, cela pourrait devenir une opportunité pour tout le monde. Il a un contrat qui expire en 2025 et ne gagne pas peu (2 millions net plus les bonus). Acerbi est attaché à Simone Inzaghi, j’imagine mal la Fiorentina investir dans un trentenaire. Aujourd’hui, il n’attend que l’Inter ».

IKONE « Je suis surpris par son involution. Je pensais que ça payait les premiers mois d’acclimatation, mais maintenant c’est bien en dessous du SMIC. Sa performance envoie Sottil vers la gloire. Ses performances sont troublantes. La Fiorentina doit le remettre sur pied »

BÉRARDI « La Fiorentina nous a essayés lors de plusieurs séances de marché des transferts. Dans le dernier tour, la Viola aurait coûté 25 millions. Ce sera un regret pour la Fiorentina, mais pas seulement. L’été dernier, Berardi n’a ouvert qu’à la Fiorentina « 

FIGURACCIA UEFA, DANS LA CONFÉRENCE IL N’Y A PAS DE VAR ET TWENTE MARQUE UN BUT EN HORS-JEU, PROTESTATION ITALIENNE

Fou de l’Uefa, dans la Conférence il n’y a pas de Var et Twente marque un hors-jeu, l’Italien proteste

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page