La crise énergétique déclenchée par la guerre en Ukraine a provoqué l’inflation dans pratiquement tous les pays du monde. Et pour l’endiguer, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a décidé d’interdire par la loi toute hausse des prix dans le pays, qui est le principal allié de la Russie Par Vladimir Poutine.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a ordonné jeudi une interdiction de hausse des prix pour freiner la flambée de l’inflation dans l’ex-république soviétique, alliée de la Russie. « A partir d’aujourd’hui, il est interdit d’augmenter les prix de quoi que ce soit. Interdit ! », a déclaré le dirigeant de 68 ans, lors d’une réunion gouvernementale, comme le rapporte le service de presse présidentiel. « Pas à partir de demain, mais à partir d’aujourd’hui, pour que personne ne puisse gonfler les prix dans la journée », a-t-il tonné.

« Les prix aujourd’hui sont exorbitants, ils explosent. Ils ne doivent plus monter, nulle part », a ajouté le président, qui dirige la Biélorussie d’un poing dur depuis 1994 et a réprimé de force un mouvement de contestation né après les élections de 2020, accusée par son opposition et par l’Occident d’avoir été ouvertement truquée. Comme le rapporte France Presse, cependant, Loukachenko n’a pas expliqué comment l’interdiction sera appliquée, affirmant seulement que « les ministres et les gouverneurs » auraient pu autoriser des « exceptions ». L’inflation en Biélorussie, pays où une grande partie de l’économie est restée sous contrôle de l’État depuis la chute de l’Union soviétique, a atteint 17,9 % en glissement annuel en août, selon les statistiques officielles.

« Les prix de la viande, des produits laitiers et de la volaille sont en hausse. Il y a eu une pénurie d’œufs à Minsk ces derniers jours », a déclaré Loukachenko, qui dirigeait une ferme collective à l’époque soviétique. Le dirigeant a également menacé les entrepreneurs du pays qui ont été avertis de ne « laisser fermer aucun magasin, club, restaurant », sinon « vous répondrez ! », a-t-il déclaré. Le président a accusé les « sanctions occidentales imprudentes », prises contre Minsk et Moscou. après l’attaque du Kremlin contre l’Ukraine, d’être la cause de l’inflation.

News:  L'épisode 5 de THE VOICE est arrivé !

Continuer la lecture sur Today.it

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page