L’artillerie ukrainienne aurait frappé un quartier général du groupe paramilitaire russe de mercenaires Wagner dans l’est de l’Ukraine. La BBC rapporte, citant le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk et plusieurs reporters de guerre pro-Kremlin. Le nombre de victimes n’est pas clair et les détails sont inexacts.

Selon la BBC, qui rapporte les déclarations de Serhiy Hayday, gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, les roquettes ont atteint la base de Popasna, où le groupe Wagner a installé son quartier général pour aider Moscou à conquérir le Donbass. Toujours selon les médias d’Etat britanniques, l’armée de Kiev aurait découvert la base grâce aux photos publiées sur Telegram par un correspondant de guerre russe. Parmi les images, il y aurait aussi celle d’Evgenij Prigozin, un entrepreneur de restauration très proche du Kremlin, à tel point qu’il a été surnommé « le cuisinier de Poutine » en raison des nombreux dîners organisés par ses entreprises pour le président russe. Pour les services de renseignement occidentaux, Prigozin serait le principal financier des mercenaires du groupe Wagner.

On ne sait pas si et combien de victimes l’attaque ukrainienne a causé. La Repubblica parle de 50 morts, mais le bulletin pourrait monter car ce serait encore creuser dans les décombres. Les photos montrant Prigozine à Popasna suggèrent que l’oligarque a peut-être également été touché par le raid, bien que plusieurs jours se soient écoulés entre le moment de la rencontre avec le journaliste et le raid.

Qui sont les mercenaires du groupe Wagner

Juste à ces heures-là, le président Poutine avait relancé l’engagement des forces russes et des milices des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk : « Ils vont libérer le Donbass pas à pas », a-t-il assuré. « Aujourd’hui, au cours de l’opération militaire spéciale, nos soldats et les combattants du Donbass font leur devoir, ils se battent pour la Russie, pour une vie paisible dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk », a-t-il ajouté.

News:  donc le Royaume-Uni est devenu comme l'Italie (selon The Economist)

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page