L’ambassade de Russie a diffusé une vidéo sur ses réseaux sociaux dans laquelle des véhicules italiens sont vus en train de brûler en Ukraine. Comme cela s’est produit dans le passé, les messages ont un moment singulier et arrivent lorsque des questions liées à la guerre sont discutées ailleurs. Le profil de l’ambassade de Russie en Italie a en fait publié la vidéo au moment même où la Chambre des députés approuvait le décret ukrainien, le convertissant en loi : ainsi l’Italie continuera d’envoyer des armes à l’Ukraine tout au long de 2023. Précisément à ces moments-là, l’ambassade de Russie a publié une vidéo sur ses réseaux sociaux officiels.

Selon l’ambassade de Russie, ceux qui sont en vidéo seraient des véhicules militaires italiens, précisément dans la région de Soledar où les Russes gagnent du terrain ces derniers jours. « Pour les militaires russes qui ont tourné cette vidéo, peu importe quels véhicules militaires italiens brûlent près de Soledar : Iveco 4×4 ou MLS Shield. Ils brûlent plus ou moins de la même manière ».

« Fake news ». Ainsi, le ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani a commenté le message de l’ambassade de Russie en Italie sur des véhicules italiens incendiés en Ukraine. Lors d’une conférence de presse à Trieste à l’issue de la conférence sur les Balkans, Tajani a souligné que « Nous avons déjà répondu aux fausses nouvelles, nous les avons rejetées à l’expéditeur ». Ce n’est pas la première fois que l’ambassade de Russie publie des messages provocateurs sur les moyens fournis par l’Italie à l’Ukraine.

News:  Chaque jour, j'apprends" : L'identité franco-africaine en France - reportage photo | France

Le précédent : le char italien détruit qui « coûte aux contribuables »

Les profils sociaux de l’ambassade de Russie ne sont pas nouveaux pour les messages provocateurs de ce type. « Les contribuables italiens sont-ils satisfaits de la manière dont leur argent est dépensé ? », s’interrogeait l’ambassade de Russie en Italie en novembre dernier.

Véhicule blindé italien en Ukraine, l'ambassade de Russie fabrique le mauvais modèle et marque-2

« Fabriqué en Italie. Voiture blindée Lince Mlv livrée à l’armée ukrainienne près d’Artiomovsk (Bakhmut) », lit-on dans la légende du message. La photo postée par l’ambassade de Russie montre bien un véhicule blindé de production italienne. Mais ce n’est pas une Lince, fabriquée par l’italien Iveco pour l’armée et offerte à Kiev par le gouvernement Draghi.

Celle de la photo est une voiture blindée construite par Tekne, une petite entreprise d’Ortona, dans la province de Chieti, qui a une autre histoire : elle a été achetée grâce aux fonds de la fondation dirigée par l’ancien président ukrainien Petro Porochenko, prédécesseur de Zelensky.

Pour démontrer sa contribution à la résistance, Porochenko avait commandé au printemps 2022 onze MLS Shields à Tekne. En juillet, il a ensuite souhaité être présent en Italie pour la livraison, documentée par une vidéo. Le coût : environ deux millions d’euros, déboursés intégralement par la fondation de l’homme politique ukrainien. Dans le post sur sa chaîne YouTube, Porochenko remercie « le gouvernement italien, le Premier ministre Mario Draghi, qui a pris une décision très importante d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’adhésion à l’UE et de nous fournir des armes ».

Les véhicules n’ont donc rien coûté aux contribuables italiens, contrairement à ce qu’affirme l’ambassade. En plus de l’erreur évidente, le moment du poste de l’ambassade était le même que le précédent : même à cette époque, le Parlement discutait d’une nouvelle aide militaire à allouer à l’Ukraine.

News:  La Première ministre finlandaise Sanna Marin dans la tempête : visionnez une deuxième vidéo. Il se défend : "J'ai fait des tests antidopage"

Lire la suite aujourd’hui

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page