Cristiano Picciniarrière droit par Florencené et élevé à l’académie des jeunes Florentinjoue aujourd’hui en Allemagne à Magdebourg. Dans sa carrière, il a également été à Atalantedans le Valence est dans le Bétis, avec une convocation également à l’équipe nationale senior. Piccini s’est dit en direct sur Twitch sur la chaîne ‘Cronache di vestiaire’ :

« Les débuts en Serie A ? Folie. C’est l’un des trois meilleurs moments de ma carrière de footballeur. Avant d’être latéral, j’ai joué latéral : la première année à la Primavera, je n’étais pas titularisé et l’année suivante ils ont décidé de me laisser latéral. Au bout de trois mois, j’étais dans l’équipe première et le 5 décembre 2010, il a fait ses débuts. Je suis content de ce que j’ai fait et de ma carrière, même si ne pas pouvoir jouer pour l’équipe de ma ville natale sera toujours un regret. Je respecte vraiment des joueurs comme Totti et De Rossi, j’aurais adoré suivre leur chemin. Avoir la tête sur les épaules en tant que jeune est essentiel.

Il ne suffit pas de rêver de devenir footballeur professionnel, il faut aussi y travailler. A la fin du match contre le Betis, Borja et Gonzalo sont venus me voir et m’ont dit que l’entraîneur m’aimait beaucoup et qu’il voulait m’emmener à Séville. Je leur ai dit que je voulais rester à Florence, mais quelques jours plus tard, la Fiorentina a acheté Richards et la direction est venue me dire qu’il n’y avait plus de place pour moi là-bas. Il y avait deux massues sur moi, mais j’ai pensé : ‘Sti pique, je vais en Espagne’ Il le ramène Prolongation TMW

News:  Kokorin continue d'étonner Aris Limassol, l'ancien joueur de la Fiorentina a encore marqué

LES MOTS D’IGOR

Igor : « Nous espérons qu’Amrabat pourra rester à la Fiorentina malgré les intérêts des grands clubs »

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page