La crainte d’un conflit plus large en Europe devient de plus en plus concrète. La Russie a transféré trois avions de guerre russes Mig-31 équipés de missiles hypersoniques Kinzhal à Kaliningrad, une enclave russe qui surplombe la mer Baltique et se situe entre la Pologne et la Lituanie, deux pays de l’OTAN.

Comme annoncé par le ministère russe de la Défense, l’avion sera en alerte 24h/24, dans le cadre de « mesures de confinement supplémentaires ». La décision du Kremlin est interprétée comme une réponse à l’armement de l’Ukraine par les puissances occidentales, principalement les États-Unis et l’OTAN.

Moscou accuse l’OTAN d’augmenter dangereusement la présence aérienne près de ses frontières, notamment dans les régions baltique et arctique. Les missiles Kinzhal ont une portée de plus de 2 000 kilomètres à dix fois la vitesse du son, ce qui rend difficile leur interception, a déclaré l’armée russe. Cette arme, l’une des plus modernes fournies à la Russie, a déjà été utilisée à plusieurs reprises lors de la campagne militaire en Ukraine.

Entre-temps, le ministère finlandais de la Défense a affirmé que deux des Mig-31 pourraient avoir violé son espace aérien et qu’une enquête a été ouverte à cet égard. Le déploiement de missiles Kinzhal à Kaliningrad est une démonstration apparente de la capacité de l’armée russe à menacer les actifs de l’OTAN.

Votez pour ce post
News:  Six migrants morts de faim et de soif sur un bateau : deux sont des enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page