EMPOLI, ITALIE – 19 SEPTEMBRE : Filippo Bandinelli de l’Empoli FC en action lors du match de Serie A entre l’Empoli FC et l’UC Sampdoria au Stadio Carlo Castellani le 19 septembre 2021 à Empoli, Italie. (Photo de Gabriele Maltinti/Getty Images)

Le capitaine d’Empoli Philippe Bandinelli il a dit à la chaîne ‘Chroniques du vestiaire’ Twitch. Ce sont ses mots qui rappelaient son début de carrière, dans les rangs de la Fiorentina :

« En 2017 j’étais libre après Latina, j’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes qui m’ont remis sur les rails. J’avais eu de nombreuses blessures. A 19 ans, tu rêves d’être footballeur de Serie A. Ensuite, tu te retrouves dans un marché qui n’est pas ce à quoi tu t’attendais, peut-être que tu n’as pas les demandes d’équipes importantes parce que tu te considères prêt ».

L’expérience de l’émission de télé-réalité Calciatori – Giovani Speranze ?
« C’était beau mais lourd, on avait les caméras pointées 24h/24. Je n’étais pas prêt, même pas beaucoup de mes coéquipiers. Ils nous ont suivis dans le train, dans la vie privée. Ce n’était pas le bon moment. Cela n’a pas affecté nos carrières. Les résultats dans le secteur des jeunes de la Fiorentina doivent être là, la présence des caméras n’avait fait qu’augmenter la pression, inutile à cet âge-là ».

LES MOTS IGOR

Igor : « Nous espérons qu’Amrabat pourra rester à la Fiorentina malgré les intérêts des grands clubs »

Votez pour ce post
News:  "De temps en temps, un petit problème physique survient qui lui enlève sa continuité. Espérons qu'il se réactive"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page