Histoires

La mort de son copain en plein confinement et la lente remontée du désespoir : « Je pleurais tellement que j’étouffais, l’ascension du Pratomagno a donné un nouveau sens à mes journées ». Puis le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, dédié au petit ami disparu : « A cause du Covid on n’a pas fêté les obsèques, je voulais me souvenir dignement de lui »


Votez pour ce post
News:  60% des travailleurs de la santé sont des femmes, mais seuls les hommes atteignent le sommet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page