Le plus grand navire de croisière du monde, construit pour transporter plus de 9 000 passagers, avec 20 ponts, un parc aquatique et un cinéma, est sur le point d’être démoli avant même d’avoir navigué au moins une fois. C’est le triste sort qui attend le Global Dream II, un immense navire d’une valeur de 1,2 milliard de livres. Si un acquéreur pour ce géant des mers ne se présentait pas, il n’y aurait pas d’autre issue que la démolition : l’entreprise qui l’a construit, en effet, est aujourd’hui en faillite.

Pas facile à vendre compte tenu de la taille du Global Dream II, équipé de 20 ponts, long de 342 mètres, agrémenté d’un cinéma, d’un parc aquatique et de dizaines d’attractions. La construction du bateau, par la société germano-hongkongaise MV Werften, s’est terminée alors que l’entreprise était déjà en crise. Le navire a coûté 1,2 milliard de livres et en termes de passagers, il aurait été le plus grand navire de croisière au monde. Malgré toutes ces belles caractéristiques et un prix également « négociable » compte tenu des conditions précaires du constructeur, il n’y a pas encore eu de manifestation d’intérêt. Selon la presse professionnelle allemande, le navire sera bientôt démantelé et les pièces vendues à l’unité : les moteurs sont déjà en vente, tandis que la coque sera mise aux enchères à la ferraille. Sort un peu différent pour sa jumelle, la Global Dream : elle non plus n’a pas été vendue mais n’est pas encore proche de la ferraille. Les deux bateaux sont actuellement dans un chantier naval en Allemagne, mais celui-ci a également été vendu.

News:  90% de dépistage dans les groupes à risque d'ici 2025, le plan européen de lutte contre le cancer

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page