Face à l’évolution de la situation sanitaire et aux dernières restrictions, le gouvernement a relancé et renforcé certains dispositifs de soutien aux secteurs impactés.

Le soutien économique de l’Etat et la mise en place de mesures d’accompagnement pour les entreprises, les salariés et les indépendants impactés sont indispensables pour éviter des déviations du marché national et international à moyen et long termes.

Plusieurs aides d’urgence et des mesures de soutien sont mises en place :

  • « Coûts fixes rebond » : cette aide est ouverte aux entreprises dont l’activité est particulièrement affectée par les conséquences de la crise sanitaire et qui ont un niveau de charges fixes particulièrement élevé.

Les entreprises doivent en principe avoir été créées avant le 1er janvier 2019. L’aide s’étend également à celles créées entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2021 sous la forme d’une « aide nouvelle entreprise rebond ».

  • « Indemnité inflation »(Prime inflation) : une prime exceptionnelle d’un montant de 100 € a été instaurée par le gouvernement pour limiter les conséquences de l’inflation sur le pouvoir d’achat des Français.

Cette aide sera versée en une seule fois à compter du mois de décembre 2021 aux salariés et travailleurs indépendants éligibles.

  • Fonds de solidarité : c’est un dispositif d’aide mis en place par l’Etat et les régions pour aider les très petites entreprises (TPE), les indépendants et les micro-entrepreneurs à affronter les conséquences économiques de la crise sanitaire et ayant perdu au moins 20% de leurs chiffres d’affaires.
  • L’aide « Renfort » : cette aide a été créée en ce début d’année pour compenser certaines charges fixes des entreprises interdites d’accueil du public au mois de décembre 2021.
News:  Comprendre le principe des bonus sans dépôts sur les casinos en ligne

Le dispositif vise donc à soutenir les discothèques, ainsi que les restaurants et les bars dansants qui ont subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 % au titre du mois de décembre 2021.

  • L’aide « fermeture » : ce dispositif est ouvert aux entreprises qui ont saturé l’aide « coûts fixes » et ont été interdites d’accueil du public durant l’année 2021, ou dépendent à 80 % d’un lieu interdit d’accueil, et ont perdu au moins 80 % de CA durant cette période. Ce dispositif permet de compenser 70 % de l’EBE négatif dans la limite de 25 millions d’euros par entreprise.

Pour surmonter cette crise, n’hésitez pas à demander conseil à votre expert comptable comme SBA Compta pour étudier votre situation financière en profondeur et trouver la solution la mieux adaptée à votre situation.

De plus, il vous présente l’ensemble des mesures détaillées et regroupées par volets d’aides (fiscales, sociales, bancaires) ainsi que les liens vers les différents formulaires dont vous aurez besoin.

 

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page