Tournant historique pour les droits civiques à Singapour. Le Premier ministre Lee Hsien Loong de la cité-Etat asiatique a annoncé que la loi controversée 377A, héritage du passé colonial britannique, qui interdit les relations entre homosexuels, sera abolie, tout en précisant que le gouvernement continuera à « soutenir » le mariage entre hommes et femmes.

La loi controversée 377A du Code pénal de Singapour punissait les relations homosexuelles d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison. Les militants ont longtemps soutenu que la loi allait à l’encontre de la culture de plus en plus moderne et dynamique de la cité-État asiatique, mais deux tentatives d’abroger la règle, en 2014 et en février de cette année, ont échoué.

Le Premier ministre a expliqué que la situation avait changé depuis 2007, lorsque les autorités avaient décidé de maintenir la loi. Les homosexuels, a-t-il dit, « sont beaucoup mieux acceptés aujourd’hui » à Singapour. L’abolition de la loi rendra la législation du pays conforme à l’évolution des mentalités, a déclaré le permier Lee. « Je crois que c’est la bonne chose à faire et quelque chose que la majorité des citoyens accepteront », a déclaré le Premier ministre dans un discours expliquant la décision de changer la position précédente prise par le gouvernement de la cité-État.

L’abolition de la loi mettra le pays plus en ligne « avec les coutumes sociales actuelles et j’espère que cela apportera un certain soulagement aux homosexuels de Singapour », a ajouté le Premier ministre qui a toutefois réitéré que Singapour reste une société traditionaliste et que le gouvernement assurera une plus grande protection juridique. des protections pour la définition du mariage comme une union entre une femme et un homme, pour rendre si difficile la légalisation des unions homosexuelles.

News:  Pourquoi utiliser 3D systeme ?

Après l’indépendance en 1965, Singapour avait décidé de ne pas abolir la loi héritée du passé colonial qui criminalise l’acte sexuel entre hommes et est de fait considérée comme une interdiction des relations homosexuelles. Cependant, depuis des années, la loi n’est pas appliquée et une importante communauté gay s’est développée à Singapour qui réclame depuis des années l’abolition de la loi, qui perpétue la discrimination à l’égard des homosexuels.

D’autre part, les conservateurs de Singapour ont organisé des campagnes et des événements sur les réseaux sociaux pour défendre les valeurs traditionnelles, certaines églises organisant des cours de conversion gay. Une alliance d’églises protestantes a demandé il y a deux jours de ne pas abroger la loi car elle encouragerait « un type d’activisme LGBT intolérant et agressif qui cherche à imposer son idéologie à la société singapourienne ». Mais les militants des droits des homosexuels ont exprimé aujourd’hui leur « soulagement » après l’annonce, parlant de « la première étape d’un long chemin vers la pleine égalité pour les personnes LGBTQ+ à Singapour ».

Dans son discours, le Premier ministre a appelé les deux parties à se comprendre mutuellement et à « la modération car il n’y a qu’une seule façon d’avancer en tant que nation ».

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page