L’ancien gardien Giovanni Galliqui a porté le maillot violet de 1977 à 1986, tout en obtenant son diplôme Champion du monde avec l’équipe nationale italienne, il parle aux micros de Lady Radio traitant des problèmes actuels à la maison Florentin et la situation particulière que vivent certains joueurs à Florence : «Les caractéristiques de Amrabat vous savez ce qu’ils sont. je lis ça Antonio Conté chercher un footballeur qui crée un barrage au milieu du terrain, alors Amrabat serait parfait, j’ai déjà plus de mal à y penser Liverpool, où il y a Fabinho, Thiago Alcantara. Je ne le vois pas très bien là, si les tâches sont celles de la construction et du redémarrage d’une équipe qui a quelques lacunes. La frère verrait bien al PSG? Si vous voulez jouer au football, comme le fait le PSG, Amrabat aurait du mal. Il y a des passeurs là-bas, des footballeurs forts techniquement, Amrabat est parmi les plus forts du monde pour ses qualités, mais si l’équipe joue comme elle le fait avec Maroc. La tâche qu’il a dans l’équipe nationale, comme il l’avait fait à Vérone, est de chercher des tête-à-tête et de récupérer des balles. Arrêt ».

« Je ne vois pas grand-chose Castrovilli en tant que partenaire d’Amrabat dans un milieu de terrain en duo. C’est quelqu’un qui aime vraiment attaquer les espaces, aller de l’avant, je ne sais pas s’il pourrait être réalisateur. Ensuite, nous devons savoir si Castrovilli aimerait ou non rester dans cette zone du terrain, s’il était à l’aise… Cela me semblerait exagéré. J’ai aussi entendu qui voudrait essayer Barack jumelé avec Amrabat, une autre chose que je n’aime pas ».

« Dans ces matches amicaux, nous avons vu des signaux importants de certains gars, j’espère qu’Italiano les prendra en compte. Blanc Et Amatucci doit être pris en considération. Je ne dis pas de toujours les mettre dans le onze de départ, à partir de demain, mais ils pourraient aussi jouer de temps en temps. Je vois le printemps qui élève un trophée par an vers le ciel, alors… sinon à quoi sert le Parc Viola? J’aimerais voir une Fiorentina qui regarde vers son passé, avec un joueur fort qui vient du marché des transferts et des jeunes joueurs qui grandissent à la maison, qui vous aident à jouer et à grandir. Attendons Martinelli…Il y a peu de Donnarummaou Pelé. Il débute chez les moins de 17 ans, c’est un gardien dont on parle très bien chez les jeunes, mais attendons, c’est un garçon qui promet. Si je devais décider… je ferais ceci : je me garde Terracianoqui a récemment renouvelé son contrat, j’engage un autre gardien de but qui me donnera des garanties pendant quelques années, puis donnera le maillot de départ pour Martinelli dans quelques années. C’est comme ça que je fonctionnerais. »

« je crois que Gollini ne pensait pas qu’il se retrouverait dans cette situation. Après des années difficiles, je pense qu’il s’est dit qu’il pouvait tout mettre derrière lui, qu’il pouvait jouer en tant que titulaire, et qu’aux premières difficultés il rentrait à nouveau dans le gouffre. J’espère qu’il a un bon agent, un de ceux qui travaille pour le bien d’un joueur plutôt que pour son salaire, qui repart peut-être d’une autre réalité encore moindre et qui revient ensuite à des niveaux élevés avec plus de certitudes ».

Votez pour ce post
News:  Le directeur sportif de Bologne Marco Di Vaio au stade Franchi pour voir la Fiorentina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page