En Russie, il y a eu plusieurs actions de protestation après le discours avec lequel Vladimir Poutine a annoncé une « mobilisation partielle » qui prévoit l’appel aux armes des citoyens qui font déjà partie des réserves et de ceux qui ont servi dans les forces militaires et ont de l’expérience . Au total, on parle d’environ 300 000 réservistes. Dans toutes les villes russes, des manifestations ont eu lieu en désaccord avec la ligne du chef du Kremlin, comme le rapporte le site indépendant russe Médouza.

« Des milliers d’hommes russes, nos pères, frères et maris, seront jetés dans le hachoir à viande de la guerre. Pour qui mourront-ils ? Pourquoi pleureront les mères et les enfants », lit-on dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux par l’anti- mouvement de guerre Vesna.

Le site Internet de Vesna a également lancé un appel aux soldats déjà au front pour qu’ils refusent de se battre. « Nous appelons les militaires russes au front et dans leurs unités à refuser de participer à l’opération spéciale ou à se rendre dès que possible. Vous n’avez pas à mourir pour Poutine. Les gens qui vous aiment en Russie ont besoin de vous. Pour les autorités, vous n’êtes que de la chair à canon, vos vies seront gâchées sans raison. »

arrestations russie moscou epa ansa-2

Des manifestations ont eu lieu dans au moins 22 villes russes, dont la capitale Moscou. 651 personnes ont été arrêtées à ce jour, selon l’ONG russe Ovd-info sur son site internet.

Parquet de Moscou : « Ceux qui participent aux manifestations risquent jusqu’à 15 ans »

Pendant ce temps, quelques heures après l’annonce par Vladimir Poutine d’une « mobilisation partielle » pour la guerre en Ukraine, le parquet de Moscou prévient que les participants aux manifestations risquent 15 ans de prison sur les réseaux sociaux pour « posts contenant des informations pour participer à des actions publiques ». et commettre d’autres actions illégales ».

News:  Rainbow Virgin, le personnel peut porter l'uniforme qu'il souhaite quel que soit son sexe

« Le Procureur général met en garde contre la distribution de ce matériel – poursuit la note – et la participation à des actions illégales qui sont punissables sur la base des lois pénales et administratives ». Des actions, ajoute-t-on, qui sont « qualifiées de crimes passibles également de peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans ».

Plus d’un million de personnes ont été arrêtées lors des manifestations. Selon l’ONG Ovd-Info, les manifestations ont eu lieu dans au moins 38 villes du pays. Il s’agit des plus importantes manifestations en Russie depuis celles qui ont suivi l’annonce de l’offensive de Moscou en Ukraine fin février.

Lire la suite aujourd’hui

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page