Arbitre Fabio Maresca au VAR

Qu’ils n’avaient pas à s’aimer était clair dès le premier instant. Savez-vous comment le Var s’est manifesté à l’Italie un samedi après-midi en 2017 ? Deviné: donner un penalty contre la Juventus. Depuis ce temps, l’histoire s’est souvent répétée. Beaucoup, beaucoup plus souvent que pour les autres. Et l’incident Juve-Salernitana n’est que le dernier épisode en date, dû entre autres à un faux appel : cinq ans après son introduction, le bilan est presque surprenant : la Juventus est l’équipe la plus « détestée » par le Var. La logique voudrait que, sur les cinq derniers championnats plus ce début de saison, les moments où le Var a changé une décision arbitrale dans le sens favorable et ceux où il l’a fait dans le sens inverse, s’équilibrent presque.

Après tout, c’est le cas de nombreuses équipes : la Roma a eu 28 appels pour et 29 contre, Milan 35 pour et 32 ​​contre, la Sampdoria a même un équilibre parfait : 32 et 32. Pas la Juventus : les interventions de l’œil technologique au détriment des bianconeri il y en avait même 44. Contre seulement 23 critiques qui ont fait sourire les fans. Un bilan « négatif » de 21 épisodes. Au contraire, Naples : 41 appels qui ont renversé favorablement la décision de l’arbitre et seulement 22 contre.

Discours similaire pour l’Inter et la Lazio, quoique avec des distances plus courtes : les Nerazzurri ont souri 33 fois avec 26 changements défavorables. Pour l’équipe de Lotito, il y a 37 et 28 avantages et inconvénients. Atalanta a 33 et 27. Qui a eu le moins d’appels en faveur ? Bologne : seulement 19. Fiorentina et Vérone celles avec moins d’appels opposés : seulement 21.

News:  "Ça aurait été dommage de ne pas gagner aujourd'hui. Grand but d'émotion, j'espère que c'est le premier d'une longue série"

Les chiffres ne peuvent ignorer un niveau minimum d’approximation. Mais les volumes sont essentiellement ceux-ci. Et ils en disent long. Car si la Juve a de nombreux appels « contre », cela signifie que les arbitres ont tendance à faire des erreurs en faveur des Bianconeri et qu’il faut les corriger. Et au contraire, ils ont tendance à ne pas remarquer les épisodes en faveur du Napoli, alors guéris par la technologie. Bref, si on voulait l’analyser, on pourrait dire que la technologie, avec les froides statistiques des chiffres, confirme aussi les anciens préjugés.

LE CLASSEMENT COMPLET DES INTERVENTIONS VAR

Equipe / pour / contre
Juventus / 23/44
Inter / 33/26
Milan / 35/32
Naples / 41/22
Rome / 28/29
Latium / 37/28
Atalante / 33/27
Bologne / 19/28
Fiorentina / 37/21
Sassuolo / 31/40
Sampdorie / 32/32
Turin / 25/31
Udinese / 25/35

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page