Saponara explique le génie : « Pour moi, la Fiorentina est la lettre écrite à Astori et le but contre Milan »

Votez pour ce post
News:  "Ne cherchez jamais Pereyra et Sabiri. Les signatures sont Castrovilli, Gonzalez et Sottil. Zurkowski est mécontent"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page