L’habitude apparente d’Emmanuel Macron d’embrasser un partisan chauve sur la tête le jour de l’élection a suscité des spéculations dans les médias français pour savoir s’il s’agit d’un geste superstitieux alors que ses centristes font face à un défi difficile de la part de la gauche.

Alors que le président français se rendait aux urnes pour le premier tour des élections législatives dans la station balnéaire du Touquet, où il réside, il s’est approché des partisans qui l’attendaient avant d’attraper Grégoire Campion, un militant du parti, et de l’embrasser sur sa tête chauve.

Campion, un militant du groupe centriste de Macron et un ami de longue date de l’épouse de ce dernier, se présente traditionnellement pour voir le président se rendre au bureau de vote le jour des élections et est souvent photographié en train de se faire embrasser avec enthousiasme sur la tête.

En avril, alors que Macron allait voter au premier tour de l’élection présidentielle, qu’il a ensuite remporté contre la candidate d’extrême droite Marine Le Pen, il a également embrassé la tête de Campion.

Macron embrasse la tête de Campion le 10 avril 10 2022 lors du vote au premier tour de l'élection présidentielle.
Macron embrasse la tête de Campion le 10 avril lors du vote au premier tour de l’élection présidentielle. Photographie : AFP/Getty Images

De même lors des élections législatives de juin 2017, il s’est dirigé vers la foule qui attendait devant sa maison du Touquet, a pris le visage de Campion dans ses mains et a planté un baiser sur sa tête. Il a répété ce geste le jour du vote pour les élections européennes de 2019.

Le quotidien Libération a émis l’hypothèse que Macron, fan de football, « essayait de porter chance à son équipe » en imitant le traditionnel baiser de Laurent Blanc sur le crâne chauve du gardien Fabien Barthez lors de la Coupe du monde 1998. Le Parisien a décrit la routine de Macron le jour du vote comme « un grand sourire, des salutations aux foules et une bise sur la tête ».

Macron et Campion le 24 avril lors du vote du second tour de l'élection présidentielle.
Macron et Campion le 24 avril lors du vote du second tour de l’élection présidentielle. Photographie : Gonzalo Fuentes/Reuters

Les élections parlementaires, qui se dérouleront en deux tours ce mois-ci, établiront l’équilibre des forces pour le second mandat d’Emmanuel Macron, définissant sa capacité à mettre en œuvre une politique intérieure telle que le relèvement de l’âge de la retraite et la refonte du système d’allocations. Une nouvelle alliance de gauche vise à augmenter le nombre de ses sièges, défiant ainsi les centristes de Macron. Le président a besoin d’une majorité au Parlement afin d’avoir les coudées franches pour ses propositions de réduction d’impôts et de modification du système de protection sociale.

Votez pour ce post
News:  Les Français sont invités à voter à l'élection présidentielle alors que le résultat n'est "pas garanti".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page