Les supporters de l’ACF Fiorentina

Voici la déclaration du groupe principal de la Curva Fiesole après les polémiques de ces derniers jours :

« Ces derniers jours, les supporters violets ont été sanctionnés par une interdiction d’accès aux événements sportifs, de manière totalement arbitraire. Le cirque médiatique a condamné la culpabilité des « sujets dangereux » et immédiatement la police diligente a exécuté les peines. D’un autre côté, exhiber un maillot d’une équipe de football dans un stade est, d’une part, une action violente et dangereuse, ce serait drôle si la liberté personnelle de la personne suspectée n’était pas en jeu. Nous ne voulons pas entrer dans le sujet de la responsabilité subjective, car nous ne sommes pas des juges et ce n’est pas à nous de dire ce qui est bien ou mal. Cependant, nous tenons à souligner la dynamique qui a conduit à cette action répressive.

Un dispositif médiatique existe depuis des années pour lequel le supporter du stade ou les Ultras représentent le bouc émissaire de toute situation. Chaque fois qu’un épisode de tension, réel ou présumé, survient à l’intérieur d’un stade, les champions de la « justice » en réseaux unifiés exigent la DASPO à perpétuité ou des peines exemplaires, pour retourner à leur rôle de paillassons contre ces pouvoirs économiques et politiques, évidemment intouchables pour les intérêts en jeu. Un exemple concret, mais on pourrait en faire des dizaines : l’ancien président de la FIGC, Carlo Tavecchio a fait il y a quelques années un commentaire mécontent contre un joueur noir, pour les journaux et le reste des médias, tout résolu en blague, une simple gaffe.

Parce qu’évidemment vous ne pouvez pas attaquer une personnalité publique d’une telle profondeur ; mais si à la place il y a un père et un enfant à mettre au pilori, qui portent même des maillots de foot à l’intérieur d’un stade, ou deux messieurs visiblement agacés par la provocation d’un entraîneur qui s’en prend aux supporters dans les tribunes, où est le problème ? Ils n’ont pas de saints au ciel ! Le double standard est honteux ! Les supporters de la Fiorentina sont attaqués et nous ne les laissons pas seuls. Nous voulons donc leur exprimer solidarité et proximité, contre l’hypocrisie des médias – système répressif qui les a mis dans le collimateur. Touche pas à Florence et ses fans « 

DODO PAS APPELÉ DU BRÉSIL

L’équipe du Brésil, Dodò n’est pas prise en considération par Tite. A sa place Danilo de la Juve

Votez pour ce post
News:  "Revenir en Fiorentina m'a donné confiance. L'Italien m'a remercié pour la façon dont je me suis comporté"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page