Un Français de 62 ans a survécu pendant 16 heures dans une bulle d’air à l’intérieur de son voilier chaviré dans l’océan Atlantique avant d’être secouru par des plongeurs des garde-côtes espagnols lors d’une opération « à la limite de l’impossible ».

Le Jeanne Solo Sailor, un voilier de 12 mètres, a envoyé un signal de détresse lundi à 20h23, à 14 miles des îles Sisargas, au large de la Galice, au nord-ouest de l’Espagne, ont indiqué les garde-côtes. Les données de suivi montrent qu’il avait quitté la capitale portugaise, Lisbonne, dimanche matin.

Alors qu’un navire de sauvetage transportant cinq plongeurs prenait la mer, l’un des trois hélicoptères envoyés pour aider les recherches a localisé le navire renversé au coucher du soleil. Un plongeur a été treuillé sur la coque du navire pour chercher des signes de vie, et l’homme à l’intérieur, qui n’a pas été nommé, a répondu à ses coups sur la coque en frappant de l’intérieur.

La mer étant trop agitée pour tenter un sauvetage, les garde-côtes ont attaché des ballons de flottaison à la coque du navire pour l’empêcher de couler davantage et ont attendu jusqu’au matin.

Le bateau chaviré au large de la Galice
L’équipage des garde-côtes est entré en contact avec l’homme en frappant sur la coque. Photo : Reuters

Deux plongeurs ont nagé sous le bateau pour aider à libérer le marin, qu’ils ont trouvé portant une combinaison de survie en néoprène et immergé dans l’eau jusqu’aux genoux.

Vicente Cobelo, un membre de l’équipe d’opérations spéciales des garde-côtes, a déclaré à une station locale que l’homme a alors sauté dans l’eau glacée et a nagé sous le bateau pour atteindre la surface de la mer.

News:  Leïla Slimani : "L'attaque contre Salman Rushdie montre pourquoi nous ne devons pas nous censurer".

« De sa propre initiative, il est entré dans l’eau et a plongé en apnée, aidé par les plongeurs qui ont dû le tirer parce qu’il était difficile pour lui de sortir avec sa combinaison », a déclaré M. Cobelo.

L’homme a été héliporté en lieu sûr et emmené à l’hôpital pour des contrôles, et a été libéré peu après sans problème.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page