Flic, infâme, espion, dégage » : telle est la teneur des nombreux messages apparus sous le dernier post instagram de Mattia De Sciglio qui a repris l’entraînement hier à Continassa.

Tous les fans de la Juve qui accusent le défenseur de la Juventus de la « faute » d’avoir fourni aux enquêteurs du parquet de Turin les messages de chat privés des joueurs de la Juventus concernant la question des salaires, une question qui représente le cœur de l’enquête Prisma qui a secoué le monde noir et blanc.

Tout découle d’un article paru il y a quelques jours sur le site de la Gazzetta dello Sport dans lequel De Sciglio et De Ligt (aujourd’hui au Bayern Munich) étaient désignés comme ceux qui avaient remis aux procureurs les captures d’écran dans lesquelles l’ancien capitaine Giorgio Chiellini informait ses coéquipiers sur les négociations avec le club pendant le confinement dû à la pandémie.

Lors de cette discussion, l’ancien capitaine de la Juventus leur a expliqué comment le club voulait que la communication externe soit que les joueurs renoncent à 4 mois de salaire, alors qu’ils savaient plutôt que trois mois de salaire seraient récupérés, avec la garantie de payer quand même en l’avenir même les joueurs qui auraient quitté Turin.

ZAZZARONI ATTAQUE ADANI

Zazzaroni attaque Adani : « Si tu le connais, tu l’évites, la télévision et le consensus ont fait mal »

Votez pour ce post
News:  "Le Torino est un club du même niveau que l'Atalanta et la Fiorentina"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page