Le bilan provisoire de l’attentat contre l’hôtel Hayat de Mogadiscio, en Somalie, toujours assiégé et revendiqué par les jihadistes d’Al Shabaab, s’élève à 30 morts et 40 blessés. C’est ce qu’a dit l’officier de sécurité somalien Mohamed Abdikadir. Ce dernier a expliqué qu’après quelques explosions (la première provoquée par un kamikaze), il y a eu une violente fusillade entre les forces de sécurité et des terroristes djihadistes. « Nous avons fait irruption dans l’hôtel et neutralisé les terroristes qui s’étaient réfugiés avec des otages dans une chambre. La plupart des gens ont été secourus », a-t-il ajouté. Le budget, qui n’est pas encore considéré comme définitif, a été fourni par la police de la capitale somalienne, précisant que parmi les blessés figurent de nombreux agents des forces de sécurité et de renseignement qui se trouvaient dans l’hôtel fréquenté par des employés du gouvernement.

Al Shabaab est ensuite revenu frapper en Somalie. Le commando de miliciens islamistes a lancé l’attaque contre un hôtel du centre de Mogadiscio, la capitale somalienne, fréquentée par des Somaliens et des étrangers. Il y a eu des échanges de tirs entre les forces de sécurité et les djihadistes, qui s’étaient retranchés à l’intérieur du bâtiment. « Une énorme explosion s’est produite quelques minutes avant que les assaillants ne pénètrent dans l’hôtel », a déclaré un autre responsable, Abdukadir Hassan. Le porte-parole de la police somalienne, Abdifatah Adan Hassan, a expliqué que la première explosion avait été causée par un kamikaze. Des témoins ont rapporté que la deuxième explosion s’est produite quelques minutes après la première, faisant des victimes parmi les sauveteurs, les membres des forces de sécurité et les civils. Les forces de sécurité sont toujours engagées dans le sauvetage des otages et la neutralisation des miliciens encore à l’intérieur du bâtiment.

News:  Peur au lycée, tirer sur les élèves et les enseignants ; deux morts, l'agresseur tué

Al-Shabaab, un groupe lié à Al-Qaïda et engagé dans une insurrection contre le gouvernement fédéral somalien depuis 15 ans, a revendiqué l’attentat. « Un groupe d’Al-Shabaab s’est introduit dans l’hôtel Hayat à Mogadiscio, des combattants tirent au hasard à l’intérieur de l’hôtel », a écrit le groupe dans une brève déclaration sur un site Internet sympathique. Les terroristes somaliens d’Al-Shabaab ont été expulsés des principales villes du pays, y compris Mogadiscio, en 2011, mais restent enracinés dans de vastes zones rurales.

Ces derniers mois, ils ont intensifié leurs attaques. Mercredi, l’armée américaine a annoncé avoir tué 13 miliciens Shabaab lors d’une frappe aérienne qui attaquaient des soldats des forces régulières somaliennes dans une zone reculée du pays dans la Corne de l’Afrique. L’attaque a été menée dimanche près de Teedaan, à environ trois cents kilomètres au nord de la capitale Mogadiscio, selon un communiqué du commandement militaire américain en Afrique (Africom).

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page