Invité du Sport Festival organisé à Trente par La Gazzetta dello Sport, Clarence Seedorf il a abordé son passé d’entraîneur de Milan et aussi la délicate question du racisme : « Je ne pense pas que l’Italie soit un pays raciste, car après 20 ans, je pense comprendre ce qu’est l’Italie. Il y a des racistes comme partout, mais c’est le système de personnes le plus raciste. Il y a peu d’explications pour lesquelles des entraîneurs qui sont venus à Milan après moi ont trouvé une équipe en Italie et je n’ai jamais reçu une seule proposition en 20 ans en Italie. Ou ils me disent : ‘nous ne voulons pas vous offenser avec une proposition’. Mais vous faites d’abord une proposition, puis je vous dirai si je suis offensé. Dans toute l’Europe, il y a le problème des entraîneurs noirs qui n’ont pas d’opportunités, la première proposition sérieuse que j’ai trouvée en Chine. Mais c’est décevant de voir qu’après l’expérience milanaise dans laquelle tu t’en sors bien, tu ne reçois pas d’appel ». Il le ramène TMW

UNE CHOSE JAMAIS VUE

Du jamais vu, immeuble bloqué par Lotito avant de monter dans l’avion, sommé de rentrer chez lui

Votez pour ce post
News:  "Si la Juve avait gagné contre la Fiorentina comme l'a fait l'Inter, la guerre civile aurait éclaté"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page