Faux départ pour Thiago Motta sur le banc de Bologne. A Dall’Ara arrive un KO sensationnel face à Empoli qui décroche ainsi son premier succès dans ce championnat. Et les Toscans dépassent les rossoblùs au classement :

Débuts de Thiago Motta sur le banc de Bologne. Premier geste, remettre l’équipe en défense à 4 après un an. Ironie du sort, le 4-2-3-1 a été utilisé pour la dernière fois face à Empoli, le 26 septembre 2021 : les Bolonais ont lourdement perdu, un lourd 4-2 qui a coûté la place au coordinateur technique de l’époque, Walter Sabatini. Mihajlovic a depuis décidé de passer en défense à 3. Zanetti n’a qu’un seul changement par rapport au match face à la Roma : à l’extérieur de Pjaca, à l’intérieur de Bajrami.

Les invités perdent trois points dans les 10 premiers ‘, dont deux sensationnels et sur des cadeaux incroyables de l’arrière-garde rossoblù, dans la version Tafazzi. Si Skorupski à la 6′ est bon ou sur la tête de Lammers, tout de suite après c’est providentiel de rafistoler une erreur sensationnelle de Cambiaso, qui envoie Satriano face à face avec le gardien. Et à 10’ le passeur involontaire est Posch pour Lammers, mais là encore les Bolonais sont enfin pardonnés.

Après le moment de désarroi, Bologne s’est repris, avec un Barrow vif et un Orsolini toujours présent dans la manœuvre offensive. Le numéro 7 obtient même trois occasions dans les 5′ et il le fait dans tous les sens : sur coup franc, sur action personnelle, en duo avec Barrow. Arnautovic, au contraire, est moins brillant que d’habitude : peu de ballons touchés, quelques bonnes intuitions mais jamais dangereuses.

News:  "Je me sens responsable, mais pas plus que les autres. Toujours agréable d'être de retour à Bergame"

Motta tente de changer l’inertie, passant en 4-3-3 avec Dominguez pour donner un coup de main au milieu de terrain à la place de Soriano. Les mains de Stojanovic sur le centre de Cambiaso vaudraient le penalty à la 60′, puis retiré de la VAR pour hors-jeu de ce dernier. Match qui semble s’éterniser sur 0-0 tant que l’équilibre n’est pas rompu par une erreur de Skorupski. Le gardien polonais ne retient pas un centre bas d’Henderson et Bandinelli recule dans le filet avec un filet vide. Une blague à laquelle Bologne tente de remédier avec l’habituel Arnautovic : la tête autrichienne prend le poteau. Bologne aussi malheureux, car dans les dernières minutes le coach se joue à fond avec Zirkzee, qui trouve la barre transversale dans le temps additionnel. Ainsi se termine qu’Empoli célèbre et Motta a maintenant deux semaines pour réfléchir. Il le ramène TMW

LA DEMANDE D’ITALIEN APRES LE DEPART DE NASTASIC

Contexte Corriere, Italiano avait demandé à l’entreprise un défenseur après la vente de Nastasic

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page