Mario a parlé aux micros d’Il Pentasport Perplexité a commenté la période difficile de la Fiorentina: « La Pour l’instant, la Fiorentina a remporté un match en raison d’erreurs du gardien avec Cremonese. Les erreurs individuelles continuent de m’étonner, maintenant je vois un environnement déprimé. Nous étions tous assez satisfaits de la campagne de transfert, je pense que chacun doit prendre ses responsabilités. Gollini a raté tout le match d’hier, il a donné un sentiment d’insécurité profonde. C’est l’équivalent d’Igor à Bologne, on garde toujours le ballon, on ne tire jamais au but et quand on fait une faute on laisse 50 mètres aux adversaires. Je vois aussi des joueurs importants comme Bonaventura, qui est méconnaissable. Mandragora doit commencer à jouer. Les joueurs blessés vont récupérer, mais on joue toujours de la même manière, on est à la mi-septembre et il n’y a pas de score. L’italien ne s’en rend pas compte, il est persuadé qu’il n’y a qu’un seul module, j’espère qu’il a raison. Le dimanche, vous décidez de quel côté de la table vous êtes. C’est une bonne équipe, Jovic est un joueur, mais pas un avant-centre classique. Cabral a du pouvoir, mais il ne se prend jamais la tête. Avec l’arrivée de Barak on est allé beaucoup plus loin, mais l’équipe joue mal, c’est un chant continu qui n’étonne plus personne. On est tous condamnés à ce jeu horizontal, fait de pas, tu vas vers le gardien et tu recommences. Je n’ai pas compris pourquoi on n’a pas pris Belotti, ce n’est pas un beau joueur mais il en est sûr. Le problème cette année, c’est que la Fiorentina n’avait pas de joueurs à vendre ».

Votez pour ce post
News:  "Je suis en colère, je voulais l'équipe nationale. Ma tête est à la Fiorentina, je vais reconquérir l'Argentine"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page