Déclarations choquantes de Dino Baggio après la mort de Gianluca Vialli. « Il a quitté nos vies trop tôt – a déclaré l’ancien milieu de terrain de Turin, de l’Inter, de la Juve, de Parme, de la Lazio et de l’équipe nationale dans une interview à Tv7 -. Nous devrions enquêter sur les substances que nous avons prises pendant cette période. » « Le dopage a toujours existé – at-il ajouté -. Nous devons comprendre si certains suppléments ont fait mal au fil du temps. J’ai peur aussi, ça arrive à trop de joueurs. »

« J’ai de merveilleux souvenirs de Gianluca, c’était un homme du vestiaire et il voulait faire grandir les jeunes joueurs – a poursuivi Dino Baggio -. J’étais dans son équipe quand j’avais 21 ans et il avait toujours un bon mot pour nous. »

Des déclarations très lourdes, qui insinuent sans ambages des doutes et des soupçons sur certaines pratiques médico-sportives utilisées dans le football vers les années 90. « Je ne sais pas si c’est à cause de ça, mais il y a toujours eu du dopage – a répété Dino Baggio -. Ils ne se sont jamais fait de trucs bizarres, parce qu’il y a un pourcentage qu’il faut garder. Mais avec le temps, vous devez voir si certains suppléments sont bons pour vous ou non, si vous pouvez jeter les substances ou rester à l’intérieur ».

Des propos qui révèlent quelque peu les craintes de nombreux acteurs de cette époque, alimentant les nombreuses perplexités qui circulent dans le milieu depuis quelque temps quant au lien entre certaines maladies et l’usage habituel de certains médicaments dans un cadre concurrentiel. Un lien qui a jusqu’ici trouvé une confirmation objective, mais que les déclarations de Dino Baggio font remonter à la surface de manière très forte.

News:  "Nous sommes contents, passer le groupe était important. Maintenant, nous voulons remonter dans le championnat"

Surtout après les décès de Mihajlovic et Vialli qui ont secoué toute la planète football. Italien et au-delà. Qui a vécu cette période sur le terrain, également aux côtés de Dino Baggio, est Alberto Di Chiara qui a tenu à commenter le départ de l’ex-partenaire : « Il n’y a aucune preuve d’une corrélation entre la consommation de substances et l’apparition de formations malignes, ce sont des conjectures. Je peux comprendre les craintes, mais ce ne sont pas de belles choses à dire sans fondement. La disparition de Vialli a suscité de la tristesse, personne n’a fait de rapprochements, puis chacun fait les réflexions qu’il souhaite. Si Dino y pense, il aurait mieux fait de garder ces opinions pour lui ».

Sur la question du dopage dans les années 1990 : « Il faut des bases solides pour une enquête, ou on ne fait que pointer du doigt les coupables et il faut être prudent. Une telle chose ne m’est jamais venue à l’esprit. »

Alessandro Melli : « Si Dino dit ces choses, il en est sûr »

« Dino Baggio m’a également dit ces choses après le décès de Vialli. S’il l’a dit, il doit certainement l’avoir vu de ses propres yeux. Je le connais, s’il dit une chose pareille, c’est qu’il en est sûr ». Alessandro Melli, l’ancien coéquipier du milieu de terrain, a commenté à Lapresse : « Si ce qu’il dit est vrai, j’espère qu’il a été assez perspicace et intelligent pour ne pas l’utiliser. »

PEDULLÀ ANNONCE LA PROCHAINE ARRIVÉE DE SIRIGU

Pedullà annonce : « Sirigu à la Fiorentina et Gollini à Naples, négociation très avancée, oui des clubs »

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page