Aidez-vous le football ? Même pas en parler. Les clubs sportifs doivent être capables de bien gérer leurs budgets.

En résumé, c’est la position du Premier ministre Giorgia Melon, qui a enfoncé la pédale de frein par rapport à la possibilité que l’exécutif aille au secours des clubs de football. C’est ce qu’il apprend l’IAG de sources parlementaires, lors de la réunion de la majorité au Palazzo Chigi sur la loi de finances. Selon le Premier ministre, ce serait quelque chose d’incompréhensible : il s’agit des demandes de remboursement échelonné des dettes avec l’amendement préparé au décret Aid Quater sur lequel le Trésor a déjà émis un avis négatif.

Le Ministre de l’Economie, Giancarlo Giorgetti, il est d’accord avec Meloni, expliquant qu’une solution sera recherchée pour toutes les entreprises et non une règle ad hoc pour les clubs sportifs. La question des impôts suspendus – date limite de paiement au 22 décembre – inquiète les clubs de football italiens : entre la Serie A, B et C il y a environ un demi-milliard en jeu, parmi les plus endettés envers le fisc figurent les clubs de la ligue supérieure italienne, de l’Inter à Naples, en passant également par la Juventus et Milan.

GRAZIANI PARLE D’AMRABAT

Graziani: « S’ils vous apportent 45 millions pour Amrabat, vous devez le vendre et préparer immédiatement l’alternative »

Votez pour ce post
News:  le 30 décembre, un match amical contre Primavera

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page