Lors de la présentation de Barackle directeur sportif de la Fiorentina a également pris la parole Danièle Pradeses mots :

« Ce n’était pas une bonne journée après ce soir, je voulais vous présenter Antonin Barak, après deux jours il a été déployé, il a joué les quatre matchs, c’était le joueur que nous recherchions. Il nous a donné la finition du milieu de terrain.

Les sifflets ne sont jamais gentils mais ils font partie de notre métier, qu’hier il y a eu des sifflets il y a de tout, un match comme celui d’hier on est obligé de le gagner, il y a de la frustration, on est tous blessés, moi, Barone, le président, le les joueurs, l’entraîneur. Personnellement ce qui m’inquiète c’est de perdre l’empathie qui existe avec le groupe. Contre Naples et la Juventus de belles performances, contre Empoli il fallait gagner, contre l’Udinese on a raté les 20 premières minutes, puis on a dominé, on a le problème du score. On n’a pas fait de mauvaises performances, on ne marque pas mais il ne faut pas perdre l’enthousiasme

Il s’est passé des choses normales sur le marché des transferts avec Empoli, au lieu de Nastasic nous avons décidé de garder un joueur de plus comme Zurkowski, nous avons fait les quatre changements sur le marché des transferts et en plus nous avons pris Barak qui avait des caractéristiques différentes, Kouamè et Zurkowski sont comme s’ils étaient plus joueurs, nouveaux pour nous que nous avons décidé de garder. Avec le départ de Nastasic on avait déjà l’intention de garder Ranieri, on mise aussi sur Krastev en qui on croit, même Mandragora peut y jouer. Nous avons fait toutes ces évaluations assis à la table, c’est notre chemin. Que devions-nous faire de plus ? Numériquement nous allons bien, en défense nous avons pris Dodò, Bajrami nous ne l’avons jamais cherché, jamais rien de concret,

News:  Borghi à Dazn : "Je ne sais pas si Jovic est le bon attaquant pour le match de la Fiorentina"

Ikonè est un joueur qui a remporté le championnat avec Lille, il a joué la Ligue des champions en tant que protagoniste, il a des difficultés et souffre de cette situation, ce matin est la première chose dont j’ai parlé avec l’italien, l’entraîneur a dit que oui il doit débloquer parce que c’est un joueur avec une grande technique. Cabral a quelques difficultés mais c’est normal d’en avoir, hier il n’a pas eu de chance, il manque une étincelle. Idem pour Jovic qui est obligé d’attendre »

Flavio Ognissanti

CARTES DE RAPPORT DES JOUEURS DE LA FIORENTINA CONTRE RIGA

BULLETIN VIOLET, IKONE ET CABRAL DEUX FANTÔMES, JOVIC FAIT PRESQUE PIRE, BARAK JOIE ET ​​DOULEUR

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page