La défaite à Bergame lors du dernier tour du championnat de Serie A (1-0) a ravivé les projecteurs sur l’un des points faibles de la Fiorentina, à savoir l’attaque. La Viola, bien qu’elle ait joué bien mieux que les Orobics pendant de longues sections du match, n’a pas réussi à percer le but défendu par le gardien de la déesse Marco Sportiello, malgré 16 tirs au but (contre 10 par les hôtes) et une possession de balle qui à le quatre-vingt-dixième, il a déclaré 62% en faveur des garçons de M. Vincenzo Italiano.

La Fiorentina pas très solide devant le but et quasiment pas présente du tout dans la surface de réparation adverse (en témoignent les 5 seuls tirs qui ont fini dans le miroir de l’Atalanta). L’absence de but est désormais devenue un sérieux problème que l’Italien et son équipe vont devoir essayer à tout prix de surmonter.

A l’arrêt du championnat en raison des engagements des équipes nationales en Ligue des Nations, la Fiorentina, malgré les 9 points encaissés lors des sept premiers matches, était l’une des équipes qui avaient le moins marqué (seulement 7 buts). Malgré les nombreuses occasions de but produites (comme on le voit aussi avec Atalante loin de chez eux), les bouches de feu violettes semblent s’être éteintes en cette première partie de saison, en Italie comme en Europe où la situation commence à devenir drastique. Après un seul point lors des deux premières journées, les experts du football aiment Sport Betway ils ont revu à la baisse les chances de succès de la Viola, amenant les Italiens derrière Villarreal et West Ham au classement des favoris.

News:  seulement 48h pour Bologne

Qu’est-ce qui ne va pas

L’attaque de la Fiorentina en championnat n’a réussi à marquer que 7 buts en huit matchs. Trop peu pour pouvoir penser à un problème passager ou à un moment « non » de l’individu. Les deux derniers assaillants sont arrivés à la cour du mécène Rocco Commisso (Arthur Cabral en janvier dernier et Luka Jović au cours de cet été) n’ont pour l’instant pas enregistré le moins du monde, au point de mériter le « rejet » du technicien italien lors du dernier match de Serie A qui a attiré les deux sur le banc uniquement dans les vingt dernières minutes du match à Bergame.

Pourtant, dès les pieds de l’attaquant de l’équipe nationale serbe ont passé les meilleures occasions pour la Viola contre leAtalante. Malgré la dernière prestation opaque, l’entraîneur de la Fiorentina s’est tout de même dit confiant quant à la solidité de son pool offensif. Aussi parce que, dans l’ensemble, l’Italien devra cesser de s’appuyer exclusivement sur les compétences de Christian Kouame qui, qui a débuté comme ailier en début de saison, a obtenu les points de départ après quelques excellentes performances des premiers jours.

Sur le papier, le service offensif du Fiorentina il allie la fraîcheur des nombreux jeunes qui le composent (la moyenne d’âge des cinq altistes grévistes est inférieure à 24 ans) avec les grandes qualités techniques et athlétiques des individus.

Mais tout cela suffira-t-il à changer la saison de l’alto ? Dans les semaines à venir, les Italiens seront appelés à jeter leur cœur par-dessus l’obstacle et à rattraper tout le temps perdu jusqu’ici. Car aussi bien en Europe qu’en Serie A, la Viola peut et doit encore prétendre à des postes prestigieux.

News:  La Fiorentina s'effondre, la Lazio s'impose 4-0, lourde leçon. Première défaite de la saison au Franchi

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page