Le parquet de Rome a ouvert un dossier pour meurtre en relation avec la mort de la missionnaire combonienne Sœur Maria de Coppi, tuée dans l’attentat terroriste au Mozambique il y a deux nuits dans la province de Nampula, dans le nord du pays. Le dossier, coordonné par le procureur adjoint Michele Prestipino, est confié aux magistrats du pool antiterroriste, qui ont délégué les enquêtes aux Carabinieri del Ros.

La femme de 83 ans était partie pour la terre lointaine de Mission en 1963. « Les rebelles » lit-on sur la page Facebook du Centre missionnaire du diocèse « ont attaqué la mission, incendiant toutes les œuvres paroissiales ». Sœur Maria , missionnaire combonienne, elle a été tuée lors de l’embuscade. Tous les survivants fuient maintenant vers Nacala. »

« J’ai atteint ma destination – a-t-il déclaré dans la dernière interview, recueillie par le Bureau missionnaire du diocèse de Vittorio Veneto – après 31 jours sur le bateau. Et après avoir appris le portugais, car c’était un must ». Il avait la nationalité mozambicaine. « J’ai vécu de beaux et difficiles moments dans ce pays : d’abord ceux de la colonisation, puis de la guerre, puis de la paix et, malheureusement, du terrorisme ».

Votez pour ce post
News:  "Poussés par leur amant"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page