L’Etat de Californie poursuit Amazon et accuse la multinationale de maintenir des prix élevés de manière « artificielle ». Comme, comment? En forçant les fournisseurs tiers à conclure des accords. Des accords qui, cependant, violent les règles antitrust de l’État et étouffent la concurrence. L’accusation contre le géant vient directement du procureur général du Golden State, Rob Bonta, qui pointe du doigt le géant fondé par Jeff Bezos, initiant une action en justice contre Amazon.

Dans un dossier judiciaire, le procureur général de Californie explique que les produits de fournisseurs tiers représentent la majorité des ventes d’Amazon. Selon les accusations, on leur demande de signer des accords qui les pénalisent car ils les empêchent de proposer les produits à des prix inférieurs à d’autres sites concurrents. Et il y en a car Amazon n’est pas le seul. Il y a des concurrents comme Walmart ou Target.

Ce n’est pas la première fois que les pratiques d’Amazon envers les vendeurs sont examinées de près par les autorités. L’année dernière, il était l’avocat de Washington. Puis rejeté. Cette fois, nous essayons Calfiornia, l’État le plus peuplé d’Amérique et celui avec la plus grande économie.

Votez pour ce post
News:  "Ne le faites pas, il y aurait des conséquences"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page