« Le Parlement européen est attaqué. La démocratie européenne est attaquée. Et notre façon d’être des sociétés ouvertes, libres et démocratiques est attaquée ». C’est par ces mots que la présidente Roberta Metsola a ouvert la session plénière de l’Assemblée communautaire d’aujourd’hui. La référence est évidemment au scandale du Qatargate et à l’enquête sur les pots-de-vin présumés versés à des membres du Parlement européen, dont la vice-présidente socialiste Eva Kaili, par un État du Golfe.

Ses pouvoirs ont tous déjà été suspendus et maintenant le populaire Metsola a entamé le processus pour rejeter complètement la politique grecque de son rôle, qui est en état d’arrestation préventive et chez qui de grandes quantités d’argent ont été trouvées. « Je dois choisir mes mots avec soin, afin de ne pas compromettre l’enquête en cours ni porter atteinte à la présomption d’innocence de quelque manière que ce soit », mais « si ma colère, ma colère, ma douleur ne transparaissent pas, je vous assure que vous êtes bien présent », a assuré Mesola, selon qui « les ennemis de la démocratie, pour qui l’existence même de ce Parlement est une menace, ne reculeront devant rien ».

Le président a indiqué que les services de la Chambre « collaboraient depuis un certain temps avec les autorités judiciaires et policières nationales compétentes pour démanteler ce réseau criminel présumé », et a promis de continuer à collaborer aux enquêtes. « Il n’y aura pas d’impunité. Aucune. Les responsables trouveront ce Parlement du côté de la loi », a-t-il juré, promettant également de revoir et de durcir les règles pour les contacts avec les lobbies et les représentants des pays étrangers. Concernant l’ouverture du mandat de négociation du rapport sur l’exemption de visa avec le Qatar et le Koweït, qui devait être approuvé par les eurodéputés cette semaine, le processus a été bloqué et le rapport a été renvoyé en commission parlementaire, a-t-il annoncé.

News:  le tueur est un asiatique

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page