Les États-Unis évaluent la proposition de Boeing de fournir à l’Ukraine de petites bombes de précision à bas prix montées sur des roquettes disponibles en abondance, ce qui permettrait à Kiev de frapper les lignes russes même à l’arrière. Le système proposé par Boeing, baptisé Ground-Launched Small Diameter Bomb (GLSDB), n’est qu’un des plans visant à mettre en production de nouvelles munitions pour l’Ukraine et ses alliés américains d’Europe de l’Est, à un moment où les stocks d’armements de l’OTAN s’épuisent.

Le système GLSDB pourrait être livré dès le printemps 2023, selon un document revu par l’agence. Comme le rapporte le Gardien, il combine la bombe de petit diamètre (SDB) GBU-39 avec le moteur de fusée M26, tous deux courants dans les inventaires américains. Bien qu’une poignée d’unités GLSDB aient déjà été construites, il existe encore de nombreux obstacles logistiques à l’approvisionnement formel, notamment certains fournisseurs précipitant les expéditions de leurs composants et les services nécessaires pour produire l’arme rapidement.

Mais de quels appareils s’agit-il ? La bombe de petit diamètre lancée au sol intègre deux systèmes de combat : une bombe de petit diamètre et le M26 Multiple Launch Rocket System (MLRS). Son utilisation au combat vous permet de frapper à 360 degrés avec une extrême précision, même dans le cas de cibles à longue portée. Une arme résolument flexible, capable de toucher des cibles stratégiques ou d’affaiblir les lignes arrière ennemies

Votez pour ce post
News:  Nous avons besoin d'arbres" : la vision verte peine à prendre racine dans les villes d'Europe | Cities

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page