Hyènes

Les hyènes ont atteint l’homme qui, à l’approche du match Empoli-Fiorentina, a harcelé la journaliste de la télévision toscane Greta Beccaglia

(Dans Le iene, les déclarations du fan qui a harcelé la journaliste Greta Beccaglia)

Après la polémique sur l’affaire qui s’est déroulée près du match Empoli-Fiorentina, avec la journaliste de la télévision toscane Greta Beccaglia harcelée en direct à la télévision, les Hyènes ont rejoint l’homme qui a fait le geste honteux à son égard devant le stade Castellani d’Empoli.

L’histoire est connue : la journaliste faisait une liaison pour recueillir la voix des supporters après le match entre l’équipe locale et la Fiorentina lorsque l’homme qui passait par là lui a touché les fesses. « Comment vous est venue l’idée de sentir les fesses d’une femme ? » c’était la question que la correspondante de l’émission Italia1 Alice Martinelli posait à l’homme ; « Je ne sais pas non plus… Il a essayé de m’arrêter pour l’interview mais je ne voulais voir personne » a-t-il tenté de se justifier en évoquant la défaite. « Tu as craché sur la main avant de lui tapoter les fesses… » le correspondant a ajouté; « Non, je toussais », a-t-il répondu à nouveau, puis il a continué à s’excuser pour ce qui s’était passé.

« J’étais considéré comme un violeur, un tueur en série presque… Je voudrais m’excuser, je suis désolé, j’aimerais régler cette situation désagréable » avait-il alors conclu.

Greta Beccaglia prend la défense du chef d’orchestre dans Histoires italiennes, Eleonora Daniele tonne : « Il faut arrêter »

Greta Beccaglia rentre à l’extérieur du stade pour la connexion : « J’avais besoin de revenir à la normale »

Ces dernières heures, Greta Beccaglia est revenue en lien avec Toscana Tv devant l’Artemio Franchi de Florence pour présenter le match de la 13e journée de championnat entre la Fiorentina et la Sampdoria. « J’avais hâte de faire cette connexion. J’avais besoin de revenir à la normale, je n’ai pas pu dormir des nuits à cause de ce qui s’est passé », a déclaré le journaliste en direct. « J’ai rencontré le président Commisso et il m’a fait un discours positif et m’a exprimé sa solidarité ».

News:  Le régime d'avant Noël pour ne pas grossir pendant les fêtes

Entre-temps, Greta Beccaglia a dénoncé l’homme : « Je continue mon combat parce que je n’accepte pas les excuses. Je pense que ce geste est vraiment important pour pouvoir continuer ce combat car ce qu’il a fait n’est pas bien » a-t-il déclaré hier. Ma plainte dénonçait son geste, mais aussi le geste de beaucoup d’autres personnes qui étaient présentes là-bas (…) continuez ce combat pour toutes ces filles qui souffrent avec les caméras hors jour ».


Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page