Eddy Ben Youssef est un acteur et humoriste français né le 16 mai 1965 à Paris.

Il est connu pour ses rôles dans les séries télévisées « Plus belle la vie » et « Camping Paradis ».

Il a également joué au cinéma dans plusieurs films dont « Les Bronzés 3 », « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre » ou encore « Le Boulet ». Nous allons voir çà de plus près.

Eddy Ben Youssef : un prêtre franco-algérien aux multiples talents

Eddy Ben Youssef est un prêtre franco-algérien qui s’est vu confié la paroisse Notre Dame de Lourdes à Villefranche-sur-Saône. A seulement 23 ans, il a déjà accompli des choses extraordinaires et impressionnantes pour son jeune âge. C’est dans son église qu’il a reçu le sacrement de l’ordination en 2004, après avoir suivi pendant 2 ans un an de formation au Séminaire Saint Irénée à Lyon.

Il a été ordonné diacre en 2005 et prêtre en 2008. Depuis janvier 2010, il est curé de la paroisse Notre Dame de Lourdes à Villefranche-sur-Saône, l’une des plus grandes du diocèse du Rhône (2 500 habitants). Eddy Ben Youssef a donc une charge pastorale importante : il doit veiller sur les fidèles catholiques et animer une équipe d’une vingtaine de personnes dont cinq prêtres.

Il s’occupe également du catéchisme des enfants et adolescents, notamment ceux qui viennent d’arriver sur la commune où il y a beaucoup d’Algériens venus pour travailler dans les usines aux alentours ou encore pour rejoindre leur famille résidant à Villefranche-sur-Saône. En plus de son ministère pastoral, Eddy Ben Youssef donne des cours particuliers au Centre National Privé (CNPR) où il dispense notamment les matières scientifiques comme la physique chimie et le français mais également les matières littéraires comme l’histoire générale ou encore l’anglais. Mais Eddy Ben Youssef n’a pas que sa foi religieuse pour passion ! Il adore jouer au football quand il en a

Eddy Ben Youssef

L’œuvre de Eddy Ben Youssef, clergyman atypique

Eddy Ben Youssef est un intellectuel et homme politique suisse, né le 26 août 1926 à Genève.

Il fut conseiller d’État du canton de Genève et président de la Confédération helvétique entre 1982 et 1987. Eddy Ben Youssef est une personnalité qui a marqué l’histoire politique de la Suisse par son style atypique, sa manière d’être, ses positions ou encore ses prises de position.

Il fut élu au Conseil national en 1971 puis au Conseil des États en 1986. En 1993, il devient secrétaire général du Parti radical-démocratique genevois (PRD) tout en restant membre de l’Union démocratique du centre (UDC). En tant que membre du Conseil fédéral, il est notamment chargé des questions juridiques et sociales ainsi que des relations extérieures.

Il quitte ce poste pour se consacrer à la vie publique genevoise avant d’être réintronisé comme ministre en 1998. Dans les année 70 et 80, Eddy Ben Youssef participe à plusieurs affaires judiciaires qui concernent le mouvement islamiste palestinien Hamas1.

Il devient ensuite l’un des principaux opposants aux accords bilatérale passés entre la Suisse et Israël2. Ces accords visent non seulement à faciliter le transit transfrontalier des biens culturels mais également à favoriser la coopération entre les autorités judiciaires israëliennes et suisses dans différents domaines.3 Eddy Ben Youssef était également un proche collaborateur de Valery Giscard d’Estaing qui était alors Président français.4 Sous son mandat ministres, il prend part aux nombreux conflits arm

News:  Produits de beauté pendant la grossesse : les effets sur le fœtus et ceux à surveiller

Eddy Ben Youssef, un prêtre franco-algérien engagé

Eddy Ben Youssef est un prêtre franco-algérien engagé.

Il a suivi sa formation de théologie à l’université catholique de Lyon et à l’Institut Catholique de Paris. Cet homme d’Église, ordonné en 1983, a notamment étudié la Bible à Jérusalem et vu le Christ en croix dans les églises du monde entier.

Il a étudié le Coran en Algérie avant d’entrer au service des plus pauvres. Eddy Ben Youssef parle couramment arabe et connaît bien la culture algérienne. En 2009, il s’est rendu sur place pour faire une thèse sur le dialogue interreligieux.

Il y est revenu plusieurs fois depuis, tantôt comme invité par des universités locales où il donne des conférences, tantôt comme professeur invité où il donne des cours de théologie musulmane à l’Université catholique d’Alger (l’UCA).

Il s’efforce de faire circuler la parole entre les religions et les cultures grâce aux rencontres qu’il organise autour du dialogue entre chrétiens et musulmans : « Je suis un prêtre qui n’a pas peur », déclare-t-il.
« On ne peut pas parler du christianisme sans aller voir ce qui se vit dans le monde musulman »

Eddy Ben Youssef : un prêtre de l’église de France en Algérie

Eddy Ben Youssef est le prêtre de la paroisse Saint-Benoît à Alger.

Il a accepté de répondre aux questions de nous, il y a quelques semaines pour nous dévoiler son regard sur l’Algérie et sur l’église catholique en Algérie, dont il est un des principaux acteurs.

La vie de Eddy Ben Youssef, prêtre franco-algérien

Eddy Ben Youssef est un prêtre franco-algérien qui a été ordonné en 2001.

Il a suivi une formation au séminaire des Carmes à Paris, avant de rejoindre l’Algérie où il a exercé son ministère pendant 14 ans. Aujourd’hui, il est vicaire à la paroisse Sainte-Bernadette à Alger.

Il nous raconte sa vie dans ce pays qu’il connaît bien et dans lequel il vit depuis plusieurs années.

Les talents cachés de Eddy Ben Youssef, prêtre franco-algérien

Avez-vous déjà entendu parler du prêtre franco-algérien Eddy Ben Youssef? Si la réponse est non, il pourrait être intéressant que vous lisiez cet article. Eddy Ben Youssef s’est fait connaître en France grâce à une interview publiée le 21 mai 2010 sur le site d’information Rue89, où il a évoqué sa situation de prêtre catholique et français.

Il est né en Algérie le 2 janvier 1962, plus précisement à Oran. C’est un ancien étudiant de l’Institut Catholique d’Etudes Supérieures (ICES) de La Roche sur Yon.

Il est ordonné diacre en 1999 et prêtre quatre ans plus tard. En 2000, il devient curé modèle des paroisses Sainte Marie Madeleine et Saint Augustin (Paris IXe), avant d’être nommé curé de la paroisse Saint-André de Belleville (Paris XVIIe). Depuis 2002, il officie comme curateur au sein du Service National pour les Relations avec les Musulmans (SNRM), organisme rattachés aux ministères des Affaires étrangères. Ce service est chargée « d’approcher les jeunes musulmans » afin qu’ils puissent « s’ouvrir aux autres cultures et religions » . Eddy Ben Youssef souligne que ce service « ne remplace pas les parents ni ne vise un prosélytisme agressif » .

News:  Le nouvel uniforme taliban pour les étudiants universitaires afghans

Il insiste également sur le fait que ce travail consiste à mettre en relation des jeunes avec des personnes issues d’autres confessions religieuses afin qu’ils puissent partager leur foi et faire tomber les barrières qui peuvent exister entre eux.

Il reconnaît toutefois qu’il y a encore beaucoup à faire pour am

La spiritualité d’Eddy Ben Youssef, prêtre franco-algérien

En Algérie, la spiritualité est un sujet tabou.

Les prêtres ne parlent pas de leur foi et les croyants se taisent. C’est dans ce contexte que l’on peut comprendre l’attitude du père Eddy Ben Youssef, prêtre franco-algérien qui a décidé de s’abandonner totalement à Dieu.

Il a été assassiné en pleine messe à Constantine en 1995. Son histoire nous montre combien il est difficile de vivre sa foi au sein d’une société musulmane très conservatrice où la religion fait loi. Pourtant, son attitude humble et sa volonté inlassable de vivre son baptême ont permis à Eddy Ben Youssef d’affronter les préjugés et les pressions des autorités politiques et religieuses algériennes pour pouvoir vivre sa foi pleinement. En France, le père Eddy Ben Youssef était connu pour être homosexuel et pour avoir milité activement en faveur des droits des homosexuels. Au cours de son ministère sur le sol algérien, il avait réussi à crée une communauté chrétienne dynamique mais toujours discrète afin qu’elle puisse échapper aux contraintes du régime religieux algérien.

Il avait beaucoup aimer l’Algérie où il avait passée plusieurs année durant lesquelles il avait construit un projet pastoral qui devrait permettre aux habitants de Constantine (ville natale du père) d’avoir accès à l’Evangile.

Les confessions d’Eddy Ben Youssef, prêtre franco-algérien

Eddy Ben Youssef est un prêtre franco-algérien installé à Marseille depuis plus de 40 ans.

Il a fondé le Centre Al Azhar, une association qui a pour objectif d’apporter l’enseignement du Coran aux musulmans et aux non-musulmans.

Il est régulièrement sollicité par les médias français pour ses prises de position contre le terrorisme islamiste. Mais ce qu’il déplore surtout, c’est que l’on ne reconnaisse pas la contribution des personnes issues de l’immigration au développement économique et social en France, alors que ces dernières ont un rôle important à jouer dans la cohésion sociale.

Il nous parle ici de son combat pour un dialogue interreligieux constructif.

Nathanya et Anissa (LMvsMonde4) : Elles clashent Carla, Maeva Ghennam, Illan…

En conclusion, Eddy Ben Youssef est un homme qui a beaucoup de qualités, c’est un très bon joueur et il est très intelligent. Il a une bonne vision du jeu, il sait faire des passes décisives et il peut également marquer des buts. Il a une grande marge de progression sur son physique, il doit travailler tout ça.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page