Mode ou véritable acte de foi ? C’est la question que se posent médias et experts en France face au dernier phénomène jeunesse qui a TikTok pour toile de fond : le « voile chrétien ». Plusieurs filles, en effet, dont beaucoup avec des numéros d’influence, ont commencé à publier des vidéos sur le réseau social pour parler de leur foi religieuse. Et ils le font en portant le voile, arguant que cette coiffe est un rappel des valeurs originelles du christianisme.

Le leader de cette tendance est certainement le Français « margow.en.christ« , qui compte 192 000 followers et 7,4 millions de  » likes « . Mais il existe des dizaines de profils comme le sien où le voile est affiché comme un symbole de foi profonde. En réalité, presque tous les  » tiktokers voilés  » semblent avoir été intéressés par Christianisme il y a quelques mois seulement : certaines expliquent qu’elles étaient auparavant athées, musulmanes ou issues de familles chrétiennes, sans jamais avoir été pratiquantes.Beaucoup d’entre elles montrent la première Bible en vidéo, racontent l’organisation de leur baptême et de l’achat du voile .

« Kassandra.christ.off », 15 ans, est devenue chrétienne il y a deux ans, bien que sa famille soit athée. Depuis début avril, il a posté une dizaine de vidéos d’elle voilée sur TikTok. Contacté par France24 il a expliqué ne porter « le voile que quand je parle à Dieu, pour m’isoler du monde, par exemple quand je vais à la messe, ou quand je fais des vidéos dans lesquelles je parle de Dieu ». La jeune femme affirme avoir « recherché le sujet » du voile « pour éviter qu’on lui dise que ce n’est qu’une mode ». Par exemple, « il y a un verset dans la Bible qui dit que ‘celle qui prophétise la tête découverte déshonore sa tête.' »

News:  MFW, la fille de Kate Moss défile avec le capteur de diabète (VIDEO)

Ce passage fait partie de la « Première Lettre aux Corinthiens », dans laquelle saint Paul Apôtre « conseille aux chrétiennes de Corinthe de porter le voile », explique Anthony Feneuil, spécialiste des rapports entre théologie et pensée contemporaine à l’université de Lorraine. Le conseil, poursuit le professeur, est « plus une tentative de christianiser une coutume existante que d’en établir une nouvelle. En fait, dans de nombreux endroits du monde, les femmes ont porté le voile, souvent en relation avec la règle patriarcale, et le christianisme a simplement repris cette tradition ».

Il en va de même pour les images de la Vierge Marie, prise comme modèle par les tiktokers : Oissila Saaidia, professeur d’histoire à l’Université Lumière Lyon-2 explique que « toutes les femmes juives de l’époque » portaient le voile, et donc il était il ne s’agit pas d’un symbole distinctif du christianisme. « Il arrive souvent que les gens se réfèrent à des textes ou à de prétendues traditions pour légitimer une démarche, comme le port du voile. C’est le cas de ces jeunes », explique Saaidia.

Jean-François Colosimo, historien des religions, note un autre paradoxe : « Ces filles utilisent le voile pour se montrer, alors que, traditionnellement, cette coiffe est plutôt synonyme de pudeur, pour cacher et protéger le corps ». Elle établit également un parallèle avec le voile islamique : « Ils semblent vouloir imiter les femmes musulmanes. » Après tout, comme beaucoup de femmes musulmanes, les tiktokers chrétiennes portent une attention particulière au maquillage. « Chez ces filles, il y a le désir de se démarquer, de s’affirmer en tant qu’individus. Mais en même temps, on dirait qu’elles veulent se ressembler, avec leur voile et leur maquillage », commente Saaidia.

News:  Zelensky, sa femme Olena parle: "Personne ne m'enlève mon mari, pas même la guerre"

4.3/5 - (6 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page