Elle est jeune, elle est belle, mais elle ne sait pas danser. Sa phrase ? Soyez le premier ministre de la Finlande. Sanna Marin il ne peut pas s’amuser, sa crédibilité est en jeu. Alors faire la fête avec des amis c’est mal, de quoi avoir honte ? Apparemment oui, ou plutôt, certains le pensent, estimant qu’il s’agit d’attitudes « inappropriées » pour ceux qui occupent une si haute fonction. Heureusement, beaucoup d’autres le soutiennent, nous ramenant au 21e siècle avec clarté. Elle se défend :


« J’espère que les gens comprennent que le temps libre et le temps de travail peuvent être séparés. »


Un gigantesque remue-ménage médiatique a éclaté ces derniers jours autour de la figure de Sanna Mirella Marin, la première ministre finlandaise qui, avec l’élection de 2019, est devenue à l’époque la plus jeune chef de gouvernement du monde. Né en 1985, Marin a un curriculum vitae très respectable. Elle a payé ses études en travaillant comme vendeuse, après avoir obtenu son diplôme, elle a été élue vice-présidente du Parti social-démocrate finlandais et en 2015 membre du Parlement finlandais, avant d’être réélue en 2019. La même année, elle est devenue ministre de transports et télécommunications puis, en décembre, Premier ministre de la République de Finlande. En tant que Premier ministre, elle a réussi à gérer la pandémie et à faire entrer la Finlande (une nation historiquement neutre) dans l’OTAN en un temps record.


Pour détourner l’attention de sa brillante carrière politique, deux vidéos sont devenues virales sur le Web dans lesquelles Marin danse et chante. Les images montrent une fille (car à 36 ans on peut encore l’appeler une fille) qui, lors d’une soirée privée, se livre à des danses endiablées et s’amuse avec des amis. Rien d’étrange me direz-vous ? Pourtant, ces vidéos ont fait sensation, scandalisant les nostalgiques du 20ème siècle tant au pays qu’à l’étranger. Personnellement, dans ces images, je ne vois qu’une seule personne (quel que soit son sexe et son âge) s’amuser, passer une soirée insouciante avec des amis, profiter d’un peu de liberté par rapport aux formalités qu’exige le travail. Je me fiche qu’il boive quelques verres d’alcool avec des amis et se déchaîne dans une danse sensuelle, ce qui m’intéresse le plus, c’est que lorsqu’il assume le rôle de premier ministre, il est une personne sérieuse, capable et fiable.

News:  500 millions d'euros de l'UE pour bloquer les migrants


Dans cette histoire (surréaliste à mon avis), il y a une chose qui me déstabilise plus que les autres : tout s’est passé en Finlande, un pays nordique notoirement progressiste, qui possède une ouverture d’esprit dont nous, en Italie, ne pouvons même pas rêver, surtout envers femmes. La réalité prouve pourtant autre chose : ce n’est pas la première fois que Marin est critiquée pour sa façon d’être et de s’habiller. Beaucoup par le passé ont eu à dire sur la tenue portée lors d’un festival de rock (short en jeans, bottes de combat et veste en cuir) ou pour la couverture d’un magazine finlandais qui l’a immortalisée dans un costume « trop » décolleté. Elle s’est défendue ainsi :


« Je fais partie de la jeune génération, mais évidemment, en ce qui concerne les réseaux sociaux ou Instagram, je pense que je suis un individu, une vraie personne, même si je suis Premier ministre. Je ne vais donc pas changer ma façon de me comporter. Bien sûr, je dois faire attention car je représente le gouvernement finlandais mais je suis toujours une personne et je le serai aussi à l’avenir ».


Cette fois cependant, pour la frapper plus profondément, les détracteurs ont tenté de lui jeter de la drogue (la première ministre dans la vidéo aurait parlé d’un « gang de la farine »), mais elle dément catégoriquement et annonce avoir subi un test de dépistage de drogue, faire taire les partis d’opposition. La première ministre finlandaise veut démontrer, analyse en main, qu’elle a bonne conscience. Il a avoué avoir bu de l’alcool et fait la fête « bruyamment », mais pas de drogue. Trop aussi ? Pourtant il n’a rien fait d’illégal, rien qu’un avocat, un médecin ou n’importe quel politicien de son âge ne fasse dans les moments de la vie privée.

News:  Ami ou ennemi : ce que les dirigeants mondiaux pensent de Liz Truss | Liz Truss


Ce qui est vraiment « étrange », cependant, c’est que ces vidéos se sont retrouvées en ligne, à tel point que beaucoup commencent à penser que derrière cette campagne de délégitimation se cache l’ombre de la Russie. L’expert en cybersécurité Petteri Järvinen affirme que les Russes ont peut-être piraté le téléphone ou les comptes de médias sociaux d’une personne proche du premier ministre finlandais pour « voler » les vidéos, les publier en ligne afin de la discréditer. De plus, le Kremlin n’a aucune sympathie pour Marin, « coupable » d’avoir transporté la Finlande à l’OTAN et d’avoir lancé une croisade contre le visas touristiques délivré aux Russes en Europe.




Russe ou non russe une chose est certaine, danser et s’amuser avec des amis n’est pas illégal et ce n’est même pas une honte, cela n’affecte en rien le professionnalisme d’une personne. A penser comme moi une myriade de femmes, de tous âges, qui ont décidé de manifester leur solidarité avec le premier ministre finlandais en publiant sur Twitter des vidéos dans lesquelles elles se livrent à des danses plus ou moins endiablées au cri de ‘Solidarité avec Sanna’. Une invitation à regarder plus le fond que la forme, une manière de rappeler que le temps des ‘bigots’ est révolu et que chacun a le droit de vivre une vie privée insouciante, faite aussi de légèreté, tant que tout arrive dans les limites de la légalité. Car ce qui agit comme une ligne de partage entre le bien et le mal, c’est précisément la loi et non les préjugés et la discrimination sexuelle. Et puis en pensant à la chanson de Dargen D’Amico intitulée « Dove si balla », dans laquelle il dit « mais vas-y et comprends pourquoi tu vis si tu ne danses pas », je n’ai plus qu’à suggérer à Sanna… « danse , baise-le et danse ».








Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page